ARLINGTON, VA.,  Counterpart International annonce aujourd’hui que le Département de l’Agriculture des États-Unis (USDA) fournira 22,5 millions de dollars pour mettre en œuvre des activités de développement en Mauritanie afin de   soutenir les stratégies multisectorielles nationales et d’améliorer l’éducation, la nutrition, la santé et l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène pour les écoliers.

Counterpart dirigera la mise en œuvre de ce nouveau programme quinquennal (2019-2024) – L’avenir est à nous – en collaboration avec des partenaires locaux, ARED, Ecodev, et ONG Actions, pour aider le gouvernement Mauritanien à réduire la faim, améliorer la santé et renforcer le système d’éducation primaire. Le programme bénéficiera à 127,100 élèves dans 209 écoles des régions de Brakna et de Gorgol grâce à des activités intégrées et alignées sur les politiques nationales d’éducation et de santé. Counterpart travaillera également avec les Ministères de la Santé et de l’Éducation, les écoles, les associations de parents d’élèves, les membres de la communauté et les organisations non gouvernementales pour :

  • Augmenter la fréquentation scolaire en fournissant des repas scolaires nutritifs, tous les jours de classe, dans 209 écoles primaires ;
  • Améliorer les apprentissages des enfants d’âge scolaire grâce à la mise en œuvre d’un programme scolaire pilote à plusieurs niveaux ;
  • Améliorer la santé et les pratiques alimentaires en donnant accès à des vermifuges et en améliorant les connaissances en matière de nutrition, d’hygiène et de bonnes pratiques de préparation et de stockage des aliments ;
  • Améliorer les infrastructures scolaires et accroître l’accès à l’eau potable et à l’assainissement en construisant des entrepôts, des latrines et des systèmes d’adduction d’eau ; et
  • Accroître la capacité des parties prenantes nationales pour améliorer la qualité du système scolaire primaire, et diriger et maintenir des programmes d’alimentation scolaire durables.

“Counterpart est reconnaissant de collaborer encore avec l’USDA sur notre nouveau projet, L’avenir est à nous. Ce projet fournit un filet de sécurité vital et durable pour les enfants souffrant d’insécurité alimentaire en Mauritanie, tout en soutenant des initiatives essentielles en matière d’assainissement, d’éducation et de développement des enfants », a déclaré la Dr. Ann Hudock, Présidente de Counterpart International. « Counterpart croit que ce n’est que grâce à des partenariats dirigés par la communauté avec des partenaires engagés et compétents que toute solution de développement sera efficace et durable », a déclaré Dr. Hudock.   « Nous avons hâte de bâtir sur notre partenariat fructueux et de longue date avec l’USDA alors que nous continuons à accompagner la Mauritanie sur son chemin vers l’autonomie. »

Bien que la Mauritanie progresse vers la réalisation de certains de ses objectifs de développement, elle est toujours classée 161e sur 189 pays selon l’indice de développement humain 2018. Alors que plus de 75 % de la population dépend de l’agriculture de subsistance et du pastoralisme, les deux-tiers de la Mauritanie sont constitués de désert et sont confrontés à des catastrophes naturelles récurrentes telles que la sécheresse, les invasions de criquets et les inondations. Par conséquent, la Mauritanie souffre d’un déficit alimentaire chronique.

Au cours des cinq dernières années, les taux d’insécurité alimentaire ont oscillé entre 25 à 30% dans la saison de soudure, conduisant à un retard de croissance et à la malnutrition aigüe, impactant négativement la capacité des élèves d’aller à l’école et d’apprendre. Les effets de l’insécurité alimentaire sont exacerbés par le manque d’eau et l’accès limité à l’assainissement pour environ un tiers de la population du pays. Le fait d’avoir constamment faim, soif ou le fait d’être malade a un impact disproportionné sur les enfants et les jeunes, ce qui nuit à leur capacité d’atteindre leur plein potentiel.

En Mauritanie, avec le soutien de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), Counterpart a mis en œuvre le projet d’action communautaire, de nutrition et de moyens de subsistance (CANAL) de 2006 à 2013, qui s’est focalisé sur l’amélioration de la sécurité alimentaire dans les régions les plus précaires de la Mauritanie (régions de Gorgol, Guidimaka, Assaba et Hodh El Gharbi). Par la suite, Counterpart a travaillé avec les communautés pastorales de la région de Trarza et a aidé 33 986 bénéficiaires directs en réponse à l’insécurité alimentaire et à l’augmentation connexe de la vulnérabilité des ménages.

Counterpart a également mis en œuvre le programme Nutrition et Relance Economique dans le Barkeol (BANER) (2014 – 2016), une initiative axée sur l’amélioration de la nutrition, de l’assainissement, de la relance économique et des systèmes de marché dans les communautés de Guiller, Lebher et Laouessi du département de Barkeol, dans la région de l’Assaba.

À propos de Counterpart International

Depuis plus de 50 ans, Counterpart International a noué des partenariats avec les communautés et les organisations locales afin de bâtir des communautés inclusives et durables dans lesquelles les personnes prospèrent. Notre portefeuille de projets actuel est axé sur l’éducation, la sécurité alimentaire et l’agriculture, la gouvernance efficace, le renforcement institutionnel et le développement économique.

Pour plus d’informations, veuillez visiter Counterpart.org.

 

 

Media Contact
CLOSE
Website Usage Notification

We use tracking technology ("cookies") to provide an optimal online experience and tailor services to your preferences. To learn more, click here. By continuing to use our site, you accept our use of cookies, revised Privacy Policy, and Terms of Use. If you have any questions, please contact privacy@counterpart.org.